Search in Huibslog
About myself

HUIB
Riethof, Brussels

Huib.jpg...more
...meer
...en savoir plus
...mehr

View Huib Riethof's profile on LinkedIn
PUB
Latest Comments
My Social Pages

Powered by Squarespace
Journal RSS Menu

 
Email Subscription (free)
Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

Home - Accueil - Startseite - Startpagina

Entries in EU (5)

Saturday
May022015

Victime du Progrès? (FR)

Retournons à mon appartement. Il est spacieux, double vitrage, bien situé en marge du centre-ville, cuisine et salle de bains bien fournies, terrasses (étroites, mais) ensoleillées, entrée et escaliers bien entretenus - et aussi quelques problèmes propres au pays: service d'eaux et d'électricité compliqués (mais pas chers). On s'y habitue ....

Click to read more ...

Saturday
Nov242012

Espagne. Les Banques. Los Desahucios. No Pasaran! (FR)

Les pompiers de la ville de Las Palmas de GC dans la manif à laquelle j'assistais.14N. Le 14 novembre dernier, j'étais témoin de l'huelga general du peuple espagnol contre les mesures anti-sociales et draconiennes du gouvernement. Grève générale. Une grande réussite, surtout en Catalogne, à Madrid et en Andalousie. 

Remarquable: Les séparatistes basques ont profité de l'occasion pour montrer leur contrôle sur la population en appelant CONTRE la grève. Avec succès. L'ironie du moment a voulu que le premier ministre Rajoy du parti conservateur PP s'est trouvé moins contesté dans la région rebelle basque, le 14N, que dans son propre fief de Galicie...

Click to read more ...

Tuesday
Aug142012

My Bulgaria (EN)

Little Bulgaria is so easily dismissed by its neighbours and by the European Union, who reluctantly admitted the country some five years ago.
Oh yes: corruption and maffia are present in 21st century Bulgaria. But is that the SOUL of the Bulgarian people?
No: the soul of Bulgaria as I have learnt to understand it, is the Renaissance of its language, its art and its economy at the end of the nineteenth century. Against the Osmanic oppression, with help of the army of the Russian Czar and under severe scrutiny of the European great powers of the moment. Austrians, English, Germans and French.
Like everywhere in the Balkans, borders are vague and undefined. Many bulgar-speaking people lived and live in northern Greece, Macedonia, Western Turkey, southern Romania and Serbia. Territory, language, nation - they do not coincide.

Click to read more ...

Wednesday
Aug012012

Dobri Dol (FR)

Le petit pavillon que j'ai acheté il y a deux ans à une famille de la ville de Haskovo, regarde vers le sud. Vers les montagnes sauvages des Rhodopes qui cachent la Grèce du Nord et ses vents doux de la Mer d'Egée. La Mer Blanche, comme on l'appelle ici.
Le regard est libre, car il n'y a que des champs fertiles qui me séparent du fleuve qui s'appelle la Maritza à une 300 mètres. Il y a deux millenia et demi, le fleuve s'appelait l'Ebros, sous le régime des tribus thraces, puis grecs. C'est l'Evros qui a donné son nom à l'Europe. C'est jusqu'ici que le dieu Zeus, transformé en taureau, chassait la vache Europa.
On dit que les Argonautes ont monté le fleuve pour rencontrer les Amazones qui s'étaient séparées de leur sein droite afin de mieux miser leurs flèches meurtrières sur les intrus.
Il n'y a plus de circulation navale sur le fleuve. Les commerçants de la Grèce et de la côte adriatique qui venaient s'amarrer à Plovdiv encore au XIXme siècle, ont disparu. La communauté des négociants de Dubrovnik à Plovdiv s'est évaporée depuis longtemps.
Un homme vient se présenter au mur autour de mon pré. Il est d'ici, de Dobri Dol. Il parle bulgare, bien sûr. Il veut m'aider à gérer mon jardin. Mais je ne parle pas trop le bulgare. Mais la langue turque, ça irait? Oui, ça irait, car j'ai connu des femmes turques formidables à Eindhoven, en Hollande.
C'est comment on se débrouille ici. Avec des amis bulgares, turcs et tsiganes.
Dobri Dol montre que le multiculti marche. C'est pourquoi je m'y sens chez moi.