Search in Huibslog
About myself

HUIB
Riethof, Brussels

Huib.jpg...more
...meer
...en savoir plus
...mehr

View Huib Riethof's profile on LinkedIn
PUB
Latest Comments
My Social Pages

Powered by Squarespace
Journal RSS Menu

 
Email Subscription (free)
Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« Watchblog Islamophobie Eingestellt - Kampf gegen Fremdenfeindlichkeit geht weiter! 25.1.08 [DE] | Main | mes problèmes avec mon parti social-démocrate hollandais [FR] »
Wednesday
Jan162008

Film Anti-islam hollandais: Un cas de "Dutch Courage" [FR]

Nos amis anglais n'ont pas une opinion très favorable de l'éthique et de la morale des habitants des pays bas à l'embouchure du Rhin. wildersextremist.jpeg

"Going Dutch", résume, ce qu'il arrive, quand le monsieur qui invite une fille, la fait payer les consommations. "Double-Dutch", c'est mentir, parler en deuxième degré.

On y parle aussi le "Dutch Courage", qui vise les gens qui se vantent de leur courage, bien qu'en effet, ils s'en sont d'avance assurés, qu'il n'y avait aucun risque à se se risquer en avant...

Il n'est d'ailleurs pas impossible que les Anglo-Saxons aient si bien défini les défauts de leurs amis, voisins et concurrents, à cause du fait qu'on se ressemble tant, des deux côtés de la Manche...

Tolérance n'est pas toujours humanisme
La tolérance et l'ouverture des Hollandais aux us et aux coutumes des étrangers, ont séduit, il n'y a pas longtemps, pas mal d'étrangers qui n'avaient pas la même expérience intime que les Anglais avec les Bataves. Ces derniers temps, ils ont été déçus. Est-ce que ce n'était qu'une conte de fées? Il y a une malaise. Comment expliquer cette chute, cette rechute-là, des champions de l'ouverture, des rideaux toujours ouverts, des imprimeurs des textes rebelles des Lumières?

L'orgueil des timides
Les Pays-Bas se considéraient comme "pays-guide" (gidsland) en s'opposant à l'installation des fusées OTAN de moyenne portée, préconisée une fois par le président Reagan. La pillule, l'avortement, le mariage homosexuel, la mort choisie par euthanasie volontaire, les drogues considérées "douces", occupation de biens vacants et démocratisation à l'outrance égoïste - longtemps les Hollandais semblaient être à l'avant-garde de tout le monde.

Pendant l'euphorie pro-hollandaise parmi mes amis étrangers, j'ai eu la charge d'expliquer, chaque fois, que l'ouverture des rideaux, ce n'était pas un désir de transparence, mais une obligation. Par exemple. Quelqu'un qui les fermait, devait s'attendre à ce que les voisin(e)s viennent demander, le jour d'après: "Voisine, qu'est-ce qui se passe? Il y a malheur chez vous? Maladie? Querelle? On s'inquiète! Dans la rue entière." Donc, mes amis, il ne s'agissait pas d'ouverture, mais, au contraire, de conformisme, de contrôle social étouffant.

La communauté qui compte, n'est pas l'État civil, mais la communauté restreinte idéologique de chacun
Je vous le dis d'avance, la tolérance hollandaise n'est en rien plus que ça: Tolérance. Non pas largesse d'esprit. On a appris à tolérer les habitudes étrangères, pourvu qu'elles ne nous gènent pas. Nos habitudes à nous sont et restent la norme. Mais pour préserver la paix civile, nous n'y insistons pas publiquement. On s'arrange, en dehors des lois. C'est tout ce système des arrangements (les exceptions tolérées) qui désoriente les immigrés, les étrangers. S'ils enfreignent en bonne conscience les limites des tolérances tacitement convenues sans eux, le Hollandais se montre "verongelijkt". Verbe difficile à traduire: "outré", "offensé", "blessé" "déçu".

Wilders s'engage à un risque calculé selon les vieilles habitudes prudentes
Quoi qu'il en soit, l'action que le député Wilders mène ces jours à La Haye et qui est bien analysée dans l'article sus-mentionnée du Monde, n'est pas loin de ce que nous avons défini plus haut comme "Dutch Courage". Abusant de la liberté d'expression garantie par la constitution et les lois, abusant de sa position comme membre du parlement qui garantit une certaine immunité, M. Geert Wilders fait produire un petit film qui provoque les sentiments les plus partisans des musulmans.

La Mauresse a rempli son devoir, la Mauresse peut s'en aller
Pas besoin de beaucoup de courage, ni d'inventivité. Il y a trois ans, Ajaan Hirsi Ali a fait la même chose, avec un film qui est  aussi provocateur et aussi plat qu'il semble qu'est l'enfant de M. Wilders. Mais, au moins, de la part de la vierge blessée et emprisonnée, il y avait une rage authentique, née des humiliations subies dans sa jeunesse. Pas assez pour excuser le caractère haineux et populiste de son film, mais, à la limite, excusable. M. Wilders n'est qu'un clone, un clown, qui cherche à monnayer sur le dos des pauvres musulmans immigrés, la dénonciation facile. Et angoisser le citoyen moyen.

M. Wilders ne risque pour ainsi dire rien en jouant sa provocation. C'est bien ce que les "régents", les grands bourgeois qui ont façonné l'histoire des pays-Bas depuis le XVIIme siècle avaient l'habitude de faire.

Être libertaires sur le dos des autres
Tant que leur courage ne comportait pas de risques pour eux-mêmes, seulement pour des autres loin de chez eux, les Hollandais ont été tolérants: Ils ont imprimé les textes interdits de Blaise Pascal, car cela ne gênait que le roi de France et ses copains, mais Baruch d'Espinoza, qui était un peu trop dans leurs pieds, a été relégué en province et interdit d'imprimerie.
Un des plus grands du droit international, Hugo de Groot, Grotius, a été forcé par eux de se sauver dans une caisse à livres de la prison hollandaise où il était enfermé, et il a du vivre depuis comme réfugié politique en France et en Suède. Mais les encyclopédistes du siècle suivant ont quasi toujours eu recours aux imprimeries hollandaises, pourvu que leurs oeuvres ne gênaient que l'étranger. Les modernisateurs "patriotes" du pays, mouvement authentique laic et antimonarchiste de la fin du XVIIIme siècle, ont été chassés, moyennant guerre civile avec l'aide du duc de Brunswich, vers la France.

"Verongelijkt"
Bref, la tolérance néerlandaise relève aussi bien d'un esprit libertaire né des pratiques concrètes et solidaires des polders, que d'une hautaine conscience de supériorité morale qui ne s'exprimait pas, mais qui s'est senti blessé, chaque fois qu'un étranger transgressait les limites informelles et invisibles convenues, sans vouloir être trouble-fête. C'était alors, et c'est encore toujours, le temps de la "verongelijktheid" comme réaction.

Pourtant, je nous aime, mais je ne suis pas toujours fier de nous
Pourtant, je les aime, mes compatriotes. Ils sont malins. Ils ont su se maintenir pendant des siècles au milieu des grands pouvoirs européens. Par la ruse, mais aussi par leur authenticité et leur rejet de tout autoritarisme. Faut-il alors aussi être fier d'eux, "trots", comme le proclame l'ancienne ministre Rita Verdonk? Elle vient de créer le mouvement politique "Trots op Nederland" (Fiers de la Hollande).

Vous l'aurez deviné: Je choisis moi-même de quoi je suis fier. Je veux bien être solidaire avec les mauvais et avec les bons de mon pays. Ne touche pas à mon oncle, héros du combat naval de 1942 entre la flotte néerlandaise et japonaise dans la mer de Java. Pourtant, il est devenu aussi un raciste anti-indonésien, dans les années qui suivaient. C'était l'esprit du temps. Ne me fais pas choisir entre le général Van Heutz, boucher de l'île de Bali, et le meilleur écrivain en néerlandais du XIXme siècle: Multatuli, qui dénoncait, bien avant la lettre, le colonialisme néerlandais. Je suis solidaire avec les deux, je ne nie pas les méfaits héroiques du premier, mais fier? Fier je ne suis que de l'écrivain rebelle et hallucinant.

Wilders applique une variante autodestructive du "Dutch Courage"
M. Wilders, exemple de "Dutch Courage", ne fait donc rien d'autre que de suivre les pas de nos ancêtres. Il a calculé ses risques. Elles sont nulles, pour lui. Il n'y aura que les autres qui souffriront: Les compatriotes d'origine islamique, les esprits ouverts qui ont étudié l'islam dans une grande tradition scientifique du pays, commençant avec le courageux Snouck Hurgronje au tournant des deux siècles précédents. Puis, les entreprises hollandaises qui subiront en terre islamique les protestations des populations encouragées par d'autres opportunistes, les dirigeants traditionnels et illégitimes des pays arabes et non-arabes islamiques. Les soldats hollandais envoyés avec une mission impossible dans les terres de l'Afghanistan du Sud. Enfin, plein de monde qui n'y peut rien, les habitants des quartiers urbains à difficultés en premier lieu.

Élimination des éléments qui gênent
Désagréable, n'est-ce pas, un pays pareil? On a exilé la passionaria anti-islamique Ajaan Hirsi Ali vers les États-Unis. La Mauresse avait rempli son devoir (rétablir l'électorat populiste du parti libéral conservateur VVD), elle commencait à gêner. Wilders gêne aussi. On trouvera moyen à le faire taire, si ce ne sera pas en janvier, alors quelque temps plus tard. J'avoue que je ne me sens pas à l'aise, avec mon pays plein de "verongelijkten".

L'autre Hollande
Mais c'est mon pays. Un pays qui grouille de bonnes intentions. Un appèl de personnalités de la politique traditionnelle du 2 janvier contre la barbarisation du débat publique sur les immigrés a reçu une réponse envahissante et des propositions d'accueil des immigrés par les  centaines. Les agitateurs intellectuels anti-islamiques qui se sont sentis acculés, n'ont su proférer que des balbutiements hors sujet.

Apprendre à jouer son rôle dans le concert européen
Je ne suis pas désespéré. Au fond, les Pays-Bas sont un pays comme les autres. Impitoyable, lorsqu'ils ont peur ou quand ils voient de l'argent à gagner sans risque. Très humains, quand il s'agit de défendre nos valeurs fondamentales. Il serait bien, si l'on apprenait à le faire dans un cadre européen, avec tous les alliés qui y sont disponibles. Ca viendra aussi.


Powered by ScribeFire.



Technorati Tags: , , , , , ,

 

">Wilders Extremist verboden affiche

PrintView Printer Friendly Version

EmailEmail Article to Friend

Reader Comments

There are no comments for this journal entry. To create a new comment, use the form below.

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.

My response is on my own website »
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
Some HTML allowed: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>