Search in Huibslog
About myself

HUIB
Riethof, Brussels

Huib.jpg...more
...meer
...en savoir plus
...mehr

View Huib Riethof's profile on LinkedIn
PUB
Latest Comments
My Social Pages

Powered by Squarespace
Journal RSS Menu

 
Email Subscription (free)
Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« Balkan: New Photos [EFDN] | Main | Nostalgia der Siebzigern: Nina Hagen [DE] »
Saturday
Nov032007

Nostalgie des années '70: Nina Hagen [FR]

Nina Hagen. Berlinoise, chanteuse pré-punk, avec éducation musicale classique, et très connue aux années 1970.NinaHagen7b03.jpg

Elle se réfugia evac sa mère (chanteuse d'opéra) à Berlin-Ouest, quittant la RDA, où elle avait déjà enrégistré plusieurs succès. En 1977, à Amsterdam, je tombai amoureux de la phénoménale chanteuse. Elle représentait, selon la rigoureuse commentatrice Renate Rubinstein de l'hebdomadaire "Vrij Nederland" d'Amsterdam, "la renaissance d'un Berlin libre, coquin, sans tabous" comme d'avant-guerre. Rubinstein était experte: Elle avait émigré de Berlin à Amsterdam pendant les années trente avec ses parents juifs.

L'énergie envoûtante de sa déclamation, son refus de toute soumission aux moeurs traditionnelles, m'ont séduit. Moi, qui était plutôt froid par rapport à l'Allemagne d'après 1933. Quand je visitais la RDA, en novembre 1979, comme membre du Conseil général du Ballet National Néerlandais accompagnant une tournée de cette compagnie de danse-là, partout, aux deux côtés du Mur, ses textes furent aux lèvres de tous. Je suis tombé amoureux alors des Berlinois, et particulièrement des Berlinoises. 

Dans l'article précédent (en Allemand), je cite BigBerta, qui, dans le Watchblog Islamophobie rapporte un incident récent avec Hagen à la télé allemande. Elle dit:

Für die Nachgeborenen: Nina war mal richtig gut…
(Pour les étant-nés tardivement: Nina a été autrefois réellement bonne.... )

 Pour vous, j'ai néanmoins choisi "Unbeschreiblich Weiblich" (Indescriptiblement Féminine) sur YouTube, avec traduction partielle:

.

Text:

Ich war schwanger J'étais enceinte
mir ist zum Kotzen je devais dégueuler
Ich weiss was ich haben muss je sais ce que j'ai
darf gar nicht einmal fragen pas besoin de m'informer
Ich wasche Toiletten je lave les toilettes
Und überhaupt nur: et en général:
Ich schaff' mir keinene kleinen Kinder an je ne me paie pas des petits enfants
Nein, nein, nein! Non, non, non!
Warum soll ich meine Pflicht als Frau erfüllen? Pourquoi devrais-je remplir mon devoir de femme?
Für wen? Für Ihr? Für dich? Für mich? Pour qui? Pour vous? Pour toi? Pour moi?
Ich hab' keinen Pflicht! Je n'ai pas de devoir!

Als es vorbei war Quand c'était passé,
Wars mir zum kotzen J'avais envie de dégueuler
Jetzt ist es Zeit sich endlich mal aufzumotzen! C'est le moment à se laisser aller une fois!
Ich wasch' Toiletten, [usw] Je lave les toilettes, [etc.]

Marlene hatte andren Plänen Marlène [Dietrich] avait d'autres projets
Simone de Beauvoir sagt: "Gott bewahr'" Simone de Beauvoir disait: "Que dieu m'en préserve..."
Und vor dem ersten Kinderschrein Et avant de subir les premiers cris d'enfants
Muss ich mich erstmals selbst befrein. dois-je d'abord me libérer moi-même.

Augenblicklich fühl' ich mich En ce momentje me sens
Unbeschreiblich weiblich! indescriptiblement féminine!

En 1979, en arrivant à l'RDA, c'est ce que les danseurs (masculins) du Ballet National hollandais n'arrêtaient pas d'exclamer: "Augenblicklich, fühle ich mich, unbeschreiblich weiblich!"

J'adorais. 

PrintView Printer Friendly Version

EmailEmail Article to Friend

Reader Comments

There are no comments for this journal entry. To create a new comment, use the form below.

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.

My response is on my own website »
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
Some HTML allowed: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>