Search in Huibslog
About myself

HUIB
Riethof, Brussels

Huib.jpg...more
...meer
...en savoir plus
...mehr

View Huib Riethof's profile on LinkedIn
PUB
Latest Comments
My Social Pages

Powered by Squarespace
Journal RSS Menu

 
Email Subscription (free)
Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« Une contribution de ma fille Shana: HUiBS'travelBLOG | Main | Départ pour les Balkans. Bruxelles. Allemagne. Autriche. (FR) »
Thursday
Jul112013

Un bon samaritain à Vukovar (FR)

L'autoroute interminable entre Zagreb (Croatie) et Belgrade (Serbie) passe par la Slavonie. Cette province de l'extrême Nord-Est de la Croatie a subi une invasion serbe pendant les guerres civiles yougoslaves des années '90. La ville de Vukovar est tristement célèbre pour les crimes de guerre qui y ont été commises. Un hôpital a été saccagé et les malades mis dans la rue.
Après 1995, un compromis a été trouvé avec l'aide d'une force de dissuasion militaire belge sous la houlette de l'ONU. La province de Slavonie jouit d'une certaine indépendance de Zagreb et les droits des habitants serbes y sont mieux protégés que dans la Croatie elle-même.

Les Belges se sont mieux débrouillés en Slavonie que les Hollandais à Srebrenica, mais les circonstances étaient très différentes.

En juillet 2013 une Kangoo rouge à plaque belge, conduite par un Hollandais, traverse la frontière croato-serbe. Beaucoup de traces de la guerre ont disparu. La Croatie est membre de l'UE depuis quelques jours. Leur équipement douanier a été fourni par l'UE aussi, disent des étiquettes bleues qui y sont apposées. Après la frontière, le revêtement de l'autoroute se dégrade du côté serbe. Un pneu se dégonfle rapidement. Pourtant, mon excellent garagiste avait contrôlé sévèrement toute la voiture avant mon départ de Bruxelles...

Je m'arrête en face d'un station d'essence serbe qui a l'air abandonné. Traversée de l'autoroute. Je trouve deux jeunes serbes à l'intérieur du bâtiment. En uniforme orange de la compagnie. Ils auraient pu refuser à m'aider et ils n'auraient pas eu tort.
Mais un jeune Serbe, pas encore né au début des hostilités yougoslaves, est venu me changer la roue. Nous avons regardé le pneu crevé. Pas de trace visible.

Un acte de sabotage croate contre les anciens occupants belges? - "On peut s'attendre à tout, ici...", répond mon jeune monteur sauveteur.

Et j'avais des sujets de réflexion pendant le reste de mon voyage d'hier.

PrintView Printer Friendly Version

EmailEmail Article to Friend

Reader Comments

There are no comments for this journal entry. To create a new comment, use the form below.

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.

My response is on my own website »
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
Some HTML allowed: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>