Search in Huibslog
About myself

HUIB
Riethof, Brussels

Huib.jpg...more
...meer
...en savoir plus
...mehr

View Huib Riethof's profile on LinkedIn
PUB
Latest Comments
My Social Pages

Powered by Squarespace
Journal RSS Menu

 
Email Subscription (free)
Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

« Log 05.14 [DE] Frankreich und Belgien französisch informiert über Ulfkotte-Tätigkeit | Main | Incroyable, mais vrai: Les services allemands dénoncent un Islamophobe comme “raciste”, mais les bloggeurs qui le répètent sont condamnés… »
Tuesday
May132008

Wilders: Les souffrances d'une SDF de Bruxelles et la séduction de l'anti-islamisme 13.5 [FR]

La version française de mes articles du 27 mars sur le film anti-Islam de M. Geert Wilders (dans HUIBSLOG et dans Toto Le Psycho: Regardez le petit film Fitna [...] et partagez ma honte), republié sur medium4you de Bruxelles, à suscité 45 réactions, en partie très élaborées et fort intéressantes et, comme d'habitude, souvent relevant de la discussion de sourds qui caractérise ce sujet.

La 44me réaction, publiée aujourd'hui, sort du cadre abstrait et éthique/juridique de la conversation antérieure. Elle se situe dans la vie quotidienne des citoyens d'origine non-immigrée qui sont socialement et économiquement marginalisés et qui se sentent abandonnés par les autorités et par les organisations sociales, qui en arborant une "tolérance" intellectuelle facile, cachent leur désintérêt des souffrances causées par la recomposition sociale des quartiers urbains déshéritées.


Resto de Coeur

Kate.de.win qui dépend des services des "restos de coeur" à Bruxelles pour se nourrir quotidiennement, apprécie ma dénonciation de l'appel à la violence pour et contre l'Islam, contenu dans le film, tandis qu'elle attire notre attention aux violences déjà existantes entre groupes et catégories dans les milieux marginalisés des villes. Je n'en avais pas parlé dans mon article sur le film. Elle a raison de dénoncer la pensée abstraite et hautaine qui, hélas, caractérise l'action de beaucoup d'antiracistes "de gauche". Je suis de gauche, mais je ne me sens point visé par ces critiques-là des "nouveaux héros" comme Wilders à l'adresse d'une gauche "caviar". Je vous l'expliquerai plus loin.

Elle se demande, si M. Wilders n'ait pas en partie raison, s'il parle de la violence qui serait contenue dans la culture musulmane. Ses propres expériences douloureuses avec des groupes de SDF marocains qui fréquentent les mêmes restos de coeur qu'elle et son frère, lui inspirent ce questionnement.

Le débat contre les populistes qui essaient de surfer sur les sentiments d'insécurité et d'abandon dans la "multiculturalité" de tous les jours, se situe à deux niveaux: Sur
  • celui de l'engagement quotidien avec les gens marginalisés en faveur de leur émancipation et de leur désenclavement,
  • et sur celui de l'éthique politique.
Mon article se situe évidemment au dernier niveau. Dans ce qui suit, j'essaierai de lier les deux niveaux.
Dans l'article je disais notamment:
Je comprends mieux, en ce moment, pourquoi M. Wilders a tant hésité à soumettre son produit cinématographique au public. Il n’ajoute rien à ce que nous savions déjà sur le terrorisme. Il n’apporte aucune preuve pour soutenir sa proposition que l’Islam, plutôt que d’autres religions ou sectes, soutient le terrorisme. La grande majorité des Musulmans (comme celle des Chrétiens, des Hindous ou des Shintoïstes) vit sa religion d’une façon complètement différente de l’image que M. Wilders nous fournit.
Je ne vois rien d’autre qu’un opportunisme raciste, qui tend à faire peur au public, pour qu’il se fie aux dirigeants non-démocratiques. La violence contre les minorités en est le résultat souhaité subrepticement.
Kate observe:
La loi du silence ça n’a vraiment rien de bon. Je te dis donc “Merci Toto pour ton sujet sur Wilders”, dommage que je ne parviennes pas à visionner la vidéo. Et puis, le fait de lire les réactions du forum est très fun&interresant.

Par contre, il faut absolument éviter que la terreur causée par les menaces diverses des extrémistes ne nous réduisent tous au silence.Il faut aussi être TRES vigilant à ça. (menaces de mort à l’encontre de Salman Rushdee, réaction face aux carricatures scandinaves, réactions et menaces face au film de wilders etc

Puis, elle nous fait part de ses expériences avec des Marocains dans les cantines sociales de Bruxelles:

QUELQUES SITUATIONS DE LA VIE REELLE A BRUXELLES - BELGIQUE J’ai eu l’occasion de fréquenter les asociations offrant des colis alimentaires et des repas de midi à tarif social aux plus démunis. (comme le resto du coeur, Nativitas, et il a quelques années Le clos Ste Thérse, ...)

Et bien Toto, la majorité des bénéficiaires étaient d’origne marocaine, très violents et menaçants. Mon frère et moi avons cessé de nous y rendre pour y prendre un repas complet à prix modique ou obtenir un colis alimentaires. Pourquoi ? Nous avons tout simplement été traités avec des menaces violente par certains “musulmans” Car ils voulaient tout simplement occuper la table où nous nous étions assis bien avant eux. Pour éviter l’agression nous sommes partis. JE NE TROUVE PAS CELA NORMAL.

L’asbl Centre social xxx que je fréquente actuellement offre les mêmes services ds une ambiance moins violente mais là aussi, pour recevoir le colis alimentaire il faut faire la file parfois très très longtemps. Et bien la “LOI DU PLUS FORT” càd du (ou de la) plus agressif(ve)

Je prends encore parfois mon repas de midi au centre social mais, malgré que j’y aie droit j’évite les files pour le colis vu la proportion importante de personnes de culture musulmane s’y trouvant. Je n’ai vraimen t pas envie de devoir me battre dans mon propre pays pour garder ma place comme dans UN REFECTOIRE DE PRISON.

C’est une autre réalité car face à un l’islam radical et violent les intellectuels feraient bien de cesser d’être douillets et de commencer à enfin appeler un chat un chat ! Dans vos discours et théories, pensez un peu au "petit peuple" sans défense dans la vie de touts les jours..

DANS AUCUNE MOSQUEE DE BRUXELLES JE N OBTIENDRAIS UNE AIDE ALIMENTAIRE EN TANT QUE BELGE ET NON MUSULMANE !

Il faudrait rétablir le respect aussi vis à vis des populations ’européenne et . En effet, nous sommes encore plus fragilisée" quand un brave "musulman" un peu énervé nous insultes en rue (ils choisissent surtout surtout le femmes et les personnes de couleurs (noirs, métis etc.) Le “musulmant” a un sérieux avantage sur le “catholique/chrétien" car il sait très bien que la violence ne viendra pas d’en face vu notre type d’éducation non violente. NOUS NE POUVONS PAS NOUS DEFENDRE.

Banlieue parisienne, novembre 2005: Ronald McDonald victime de la violence des jeunes immigrés...

"Nous ne pouvons pas nous défendre": C'est la conclusion inspirée par les politiciens étatiques de tout bord. Même les ultra-libéraux ne pensent qu'à l'État en son "monopole" de force pour remédier aux violences qui sont nées de la fragmentation de la population des quartier urbains déshérités. En sachant bien, que l'emploi de la force de répression ne résoudra point les problèmes d'origine. les utopistes, c'est eux. Moi, je suis convaincu que les solutions se situent dans l'"empowerment", des gens eux-mêmes. Les faire sortir de la dépendance économique, sociale et culturelle. C'est un message, hélas, beaucoup plus difficile à transmettre que celui de la diabolisation de l'Autre.
Les gens qui se sentent plus sûrs d'eux-mêmes, n'ont plus besoin de violence et en auront moins peur si elle se manifeste contre eux.
Mais ce n'est pas le cas des personnes maintenues dans une dépendance et qui tendent à croire en la force du "Kärcher" d'un Sarkozy:

Je suis contre la non violence. Lors d’une discussion entres amis autour du sujet "attentats du 11 septembre, Twin Towers" Un homme musulman la bonne 30taine m’a répondu que "c’était bien fait "( !textuellement !) pour les victimes civiles des attentats du 11 septembre ! Il n’est pas le seul musulman à penser ainsi. COMMENT REAGIR ? ? QUE PENSER ?

Trouver un juste milieux, un équilibre n’est pas évident mais, chers intellos etc. ne vous voilez pas la face. L’Islman tel qu’il se montre à la face du monde en ce moment n’est pas peuplé que de gentilles brebis désireuses d’aider la dame âgée à traverser la rue. PAS DE DIABOLISATION DU “MONDE MUSULMAN” MAIS IL FAUT ETRE LUCIDE. ET LAISSER CHACUN S EXPRIMER EN TOUTE LIBERTE. STOP AUX INTIMIDATIONS.

CECI DIT JE SUIS LOIN DES FANATIQUES DE DROITE OU D EXTREME DROITE.

KATE smiley

J'ai répondu avec le message suivant:
Concerne: > Regardez le petit film Fitna de M. Wilders avec moi et partagez ma honte

par/door Toto Le Psycho (IP:xxx.x01.73.96) le 13 mai 2008 à 17H47 #45

Chère Kate,

J’ai travaillé depuis les années ’70 sur des programmes de réhabilitation sociale des quartiers urbains avec un pourcentage important d’immigrés non-européens. D’abord aux Pays-Bas, puis, à partir de 1990, avec mes collègues français, allemands et anglais, sur de tels quartiers quasi partout en Europe.

Et je vous réponds: Nous avons toujours eu à nous battre contre l’attitude hautaine et désintéressée des autorités et des chercheurs scientifiquessmiley, qui refusaient de voir, combien la population d’origine de ces quartiers avait besoin d’une aide et d’un soutien spécifique, face aux difficultés causées par les changements de composition ethnique et culturelle auxquels elle était confrontée quotidiennement.

Les habitants autochtones sont très souvent les laissés-pour-compte dans ces situations-làsmiley. Je pense que vous en êtes. Je vous suis reconnaissant que vous tenez toujours à vous tenir loin de l’exploitation que les populistes de droitesmiley ont pris l’habitude d’en faire.

Ces derniers ne s’engagent jamais dans une politique qui accompagne activement, sur le terrain, les efforts d’émancipation des gens marginalisés comme vous, mais se limitent à crier que tout serait la faute de l’Islam, par exemple. Comme ce Monsieur Wilders l’a essayé, dans son film.

Mais je peux vous assurer, que les situations d’agressivité inter-groupes dans les quartiers urbains d’immigration, se produisent PARTOUT, où les gens sont laissés pour compte et doivent se battre pour un minimum d’existence. À Bruxelles, vous auriez eu la même expérience qu’avec les Marocains, à, par exemple Matonge, le quartier de l’immigration et des réfugiés congolais, qui ne sont pas musulmans du tout.:-0

Ce n’est qu’une piètre consolation pour vous, Kate.smiley Pour remédier à l’agressivité inter-ethnique dans les locaux des organisations sociales qui s’occupent des SDF, il faudra leur donner les moyens à discipliner ceux qui se comportent comme dans la cantine d’une prison ! C’est intolérable !smiley

Je connais des exemples de solutions trouvées à de telles situations dans plusieurs villes d’Europe.smiley Cela demande une intervention qui ne se limite pas à la sécurité, mais qui s’occupe aussi de l’emploi, des écoles, de la voirie, de la culture ( !) et de l’économie locale. Cela semble énorme, mais c’est beaucoup moins cher qu’on ne le pense. smiley

Je vais développer ces exemples dans un nouvel article sur un de mes blogs, en me référant à votre texte, dont je vous suis très reconnaissant. Car l’espace sur les fils de discussion de medium4you n’y suffit pas...

À bientôt, Kate, sur medium4you ou sur HUIBSLOG !smiley

Eh bien, je me suis chargé d'une tâche lourde...
Un début de réponse, vous le trouverez déjà sur mon site E-URBAN, "Bassin de réflexion des acteurs de la rénovation urbaine en Europe".
Mais transformer un débat entre experts du terrain vers un dialogue avec un ou plusieurs des intéressés eux-mêmes - c'est une autre paire de manches!

.
Technorati Tags: , , , , , ,

PrintView Printer Friendly Version

EmailEmail Article to Friend

Reader Comments

There are no comments for this journal entry. To create a new comment, use the form below.

PostPost a New Comment

Enter your information below to add a new comment.

My response is on my own website »
Author Email (optional):
Author URL (optional):
Post:
 
Some HTML allowed: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <code> <em> <i> <strike> <strong>